Lancement de la Grande délibération du Grand Défi, à Nantes, les 10 et 11 juin.

Initiative participative qui fédère le monde économique, les territoires et la société civile se retrouve aujourd’hui autour d’un objectif commun : formuler 100 propositions d’actions concrètes pour accélérer la transition écologique de l’économie et des entreprises.

Ce matin, et jusqu’à demain soir, dans le Hall 6, 150 entreprises tirées au sort selon quatre critères (taille, secteur d’activité, implantation géographique, statut) se sont rencontrés pour la première fois en physique, pour travailler en intelligence collective.

Cette session est consacrée au diagnostic et aux enjeux, et s’organisera autour de l’audition d’experts, d’acteurs de la transition écologique et de l’économie, de dirigeants d’entreprise.

Nantes Métropole, engagée dès les prémisses du projet, est un territoire partageant les priorités du Grand Défi, notamment au vu de la dynamique très forte du territoire en matière de RSE.

Les entreprises pourront compter sur l’appui fort de la Métropole, particulièrement mobilisée sur les enjeux de notre temps, tant social que environnemental. Mais également, sur son jeu à la nantaise, qui fait primer, au quotidien, les démarches collectives pour la mise en œuvre des politiques publiques de la Métropole.

Du 31 mai au 7 juin, la jeunesse invente l’Europe de demain !

Pascal Bolo, Vice-Président de Nantes Métropole au Parlement européen

A l’occasion de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne, (PFUE) mais également dans le cadre de l’année européenne de la jeunesse, la métropole nantaise se pare aux couleurs européennes. Le top départ d’une série de rendez-vous gratuits et ouverts à toutes et à tous est lancé.

Du 31 mai au 3 juin, la Métropole nantaise dans le cadre de « Nantes Creative Generations » invite une soixantaine de jeunes, âgés de 18-30 ans, vivant sur son territoire ou bien ressortissant de l’Union européenne a porté près de 36 projets retenus en amont par le jury.

Leur objectif ? Lutter contre les discriminations, militer pour le civisme, pour l’interconnaissance culturelle, ou encore pour l’environnement et la santé…

Dans cette démarche d’ampleur européenne, le « Prix de la coopération » sera attribué, comme chaque année, à un ou plusieurs projets dont les groupes rassemblent deux nantais et d’autres jeunes issus de pays différents. Présentés à un jury d’experts en septembre 2022, les lauréats pourront obtenir un soutien financier pour mener à bien celui-ci.

→ Cela a commencé le mardi 31 mai et finira vendredi 3 juin, à Europa Nantes, 90 bd de la Prairie-au-Duc.

Ce samedi 4 juin, Europa’Mix rassemblera plus de 100 jeunes au Little Atlantique Brewery pour une journée de travail. Aidés par des élu-e-s nantais-e-s, métropolitain-e-s et européen-ne-s invité-e-s, leur but sera de remettre aux instances françaises et européennes leurs propositions sur l’avenir des institutions communautaires.

→ Cela se déroulera samedi 4 juin, de 9h30 à 00h30, au LAB, 23 bd de Chantenay à Nantes.

Mardi 7 juin et mercredi 8, Nantes accueille l’assemblée générale de SGI Europe. Ce réseau européen, présidé par Pascal Bolo, Vice-Président de Nantes Métropole. A cette occasion, aura lieu une conférence-débat sur l’accès à l’emploi des jeunes dans l’Union européenne.

Les jeunes nantais et européens pourront échanger avec des personnalités politique telles que Almut Möller, secrétaire d’État de Hambourg ou encore Xavier Lapeyre de Cabanes, ambassadeur et secrétaire général de la PFUE.

→ Ce temps fort se déroulera à la Maison de l’Europe, 90 bd de la Prairie-au-Duc à Nantes.

Le Voyage continu !

Nouveau parcours estival du 2 juillet au 11 septembre, le long d’une ligne verte de 24,5 km !

Le Voyage à Nantes revient pour sa 11ème édition. Sa vocation ? Interpréter la Ville et son espace public de manière sensible et singulière. Des artistes, nantais, européens, internationaux vont faire de la Cité, un théâtre vivant.

Ce nouveau parcours est avant tout inspiré par la crise actuelle qui touche le monde entier. Les artistes, touché-es par ces évènements, vont installer sur la ville une ambiance tantôt fantastique, tantôt inquiétante voir cruelle. Cet été, toutes celles et ceux qui feront un pas de côté le long de la ligne verte et qui découvriront les décors du Voyage ne repartiront probablement pas indemnes.

Quelques nouveautés :

« Le théâtre des opérations » : De la Place Félix-Fournier à la Place Graslin.

Hélène Delprat nous présentera un cortège de surprises, de démesures et d’inquiétantes fictions. De gigantesques silhouettes, grandes de trois mètres de haut, se pavaneront sur une scène en forme d’étoile. Multiples et diverses, hybrides, mi-hommes mi-loups, parfois anges, ces personnages s’animeront dans une sorte de danse macabre. Place Royale, le trident de la fontaine sera remplacé par un étrange drapeau….

« Miroirs des temps » : Cimetière Miséricorde

Pascal Convert nous invite dans le « Père-Lachaise nantais ». Première dans un cimetière public, il nous présentera ici, une nouvelle œuvre permanente. Ici et là, entre les tombes qui ont visiblement subis le passage du temps. Pascal Convert mettra en avant l’hybridation de la nature et de la mort, avec l’apparition d’êtres de légendes : cerf, biche, chevreuil…

« Une invitation aux voyages imaginaires » : Place du Commerce

Alexandre Benjamin Navet détournera les règles de la perspective, jouera sur les profondeurs afin de donner plus de volume à cette place en travaux. On y trouvera un décor théâtral et coloré, inspiré de l’histoire portuaire et marchande de la Cité. Ce décor insufflera une autre effervescence à ces terrasses de cafés, de restaurants, que nous sommes tant heureux de retrouver après deux années de pandémie.

« Apesanteu»: Lignes de tramway 1 et 3

Le Voyage à Nantes et la Semitan s’associent une nouvelle fois pour le plus grand plaisir de l’artiste Julien Colombier. Dans un univers onirique, féerique et terriblement inquiétant, les tramways nantais seront recouverts d’une jungle tropicale, luxuriante. Hypnotiques et très colorés, ils joueront avec les limites de la figuration et du décoratif.

Beaucoup d’autres nouveautés sont à retrouver dans le programme : bit.ly/LVAN_2022 et viendront s’ajouter périodiquement aux 67 œuvres permanentes du Voyage.

La majorité des sites seront en libre accès, 7 jours sur 7, de 10h à 19h. Et plusieurs expositions seront visibles nuit et jour.

« Ouvrir les esprits et les éclairer reste une urgence, il revient aux créateurs de le faire et à nous de les accompagner » Jean Blaise

En mai, célébrons l’Europe !

Le 9 mai marque la journée de l’Europe. Pour l’occasion, de nombreuses festivités seront organisées dans la Métropole, ces prochains jours.

Après deux années de pandémie, le tissu associatif nantais, qui réunit toutes celles et ceux engagé-e-s autour des thématiques européennes : Europa Nantes, Maison de l’Europe, Euradio, Centre Culturel Européen, a décidé de marquer le coup, mais aussi de montrer sa solidarité et son soutien sans faille à l’Ukraine.

La Métropole organise pendant un mois des événements participant à la visibilité européenne, comme la Fête de l’Europe. Samedi 14 mai, de 12 h à 18 h, à Europa Nantes. Un village européen permettra au public de découvrir la diversité culturelle européenne. Au programme : animations, jeux, ateliers de langues, rencontres, découvertes culturelles et culinaires… Un temps festif et convivial qui sera prolongé jusqu’en début de soirée.

Cette année est ponctuée par la Présidence Française du Conseil de l’Union Européenne. Ce temps institutionnel fort stimule les associations, les citoyens, et incite chacune, chacun à s’investir.

Dans le cadre de cette présidence française, Nantes Métropole et la Maison de l’Europe ont lancé fin 2021, un appel à projets d’initiatives européennes aux associations, entreprises et écoles du territoire métropolitain. André Sobczak, notre Vice-Président de Nantes Métropole en charge de l’Europe est porteur de ce projet. Au total, près de 14 initiatives sont ainsi soutenues par la collectivité et labellisées PFUE.

Depuis 2002, Notre majorité politique œuvre au rayonnement de la Métropole, afin de porter haute, en Europe, la voix des nantai-s-e-s, à propos des grands enjeux transitionnels et sociaux. Actrice désormais reconnue, Nantes participe à de grands réseaux, tels Eurocities (lien villes/métropoles – institutions européennes), SGI Europe (partenaire du dialogue social européen), RTES (collectivités développant l’économie sociale territoriale), avec pour seule boussole la justice sociale et l’urgence écologique.

Notre Métropole fait partie des collectivités engagées en Europe. Nous avons été une des seules cités françaises à avoir été désignée capitale verte en 2013, puis capitale de l’innovation en 2019. Car, à Nantes, transition écologique et innovation vont de pair.

Nantes agit en Europe. Mais la métropole fait aussi vivre l’Europe sur son territoire.

Durant tout le mois de mai, fêtons ensemble l’Europe ! Cette Europe démocratique, sociale et écologique, synonyme de progrès, d’émancipation et de fraternité.

La Grue Noire : symbole du passé industriel, portuaire et ouvrier de la Métropole Nantaise

Ce jeudi 5 mai, Anthony Descloziers, notre élu métropolitain en charge de la Loire, du patrimoine et de l’archéologie, a présenté la prochaine restauration patrimoniale de la Grue Noire.

Située sur les Docks de Chantenay, au cœur d’un grand projet urbain de rénovation, il s’agit de la plus ancienne des grues nantaises. Construite à partir de 1942, en service dès mars 1943, elle servira aux opérations d’armement des navires jusqu’à la fin des années 1960. Acquise en 2012 par la ville de Nantes, elle est protégée depuis 2018 au titre des Monuments Historiques. Constituant l’un des derniers témoins de l’activité portuaire et navale française, elle fait partie de notre patrimoine historique. Nous avons par ailleurs, la chance que notre Métropole détienne trois des cinq dernières grues portuaires classées.

Très abimée par le temps et les intempéries, cette grue nécessite d’importants travaux de restauration pour des raisons de sécurité et de préservation du patrimoine. Elle doit être notamment démontée pour être désamiantée, déplombée et repeinte. Les cabines seront également restaurées. La Grue restera par la suite en position de girouette. En parallèle, l’estacade sera entièrement rénovée dans le but d’accueillir la station fluviale d’une la nouvelle ligne de Navibus, décidée par le Conseil Métropolitain. Celle-ci verra le jour courant 2024.

Les travaux de rénovation commenceront début juin 2022 et la Grue sera démontée courant juillet. Elle réapparaîtra comme neuve sous une couleur brun foncé, au printemps 2023.

Durant les travaux, le chantier sera accessible au public. Il sera possible de visiter les différents ateliers de restauration. Ainsi les métropolitains pourront suivre leur avancée. Une idée de sortie pour les enfants ?

Enfin, depuis le début du mois, une exposition photos grand format « Rue de la Grue Noire », en noir et blanc est visible sur les quais notamment depuis le Fleuve.

Par ailleurs, à l’été, un parcours photographique, depuis la Gare Maritime jusqu’au Bas-Chantenay, composé de collages sur mur, portes, et d’autres éléments seront présentés aux nantaises et aux nantais comme à nos visiteurs. Il sera également possible de suivre, écouter ou podcaster une quinzaine de fictions, accessibles par flash-codes qui seront présents dans les Navibus et sur les quais.

La Grue Noire, symbole d’un passé industriel mais aussi du renouveau urbain d’un quartier fluvial, si chère à l’imaginaire métropolitain.

« Toutes et tous en jaune et vert »

Ce samedi 7 mai 2022, à 21h, aura lieu la finale de la Coupe de France de Football à Paris. Elle opposera le FC Nantes à l’OGC Nice.

Après 3 coupes de France remportées en 1979, 1999 et 2000, les canaris du stade Louis-Fonteneau vont tenter d’être sacrés une nouvelle fois champions de France ! Pour les soutenir, à l’image de la métropole, mettons-nous aux couleurs de nos héros.

Pour l’occasion, à Nantes, le Château des ducs de Bretagne mais aussi le miroir d’eau seront illuminés aux couleurs du FCN. Du cour des 50 otages à la rue de Strasbourg, nous pourrons aussi retrouver les rues pavoisées. Les visages de nos supporters nantais sont également affichés partout dans la ville.

Pour encourager les joueurs, retrouvons-nous autour des deux écrans géants installés cour Saint-Pierre et cour Saint-André. Accessibles par quatre entrées différentes :  rues Chauvin, Tournefort, Georges Clémenceau et Henri IV. Jusqu’à 20 000 personnes sont attendues pour scander haut et fort nos couleurs.

Enfin, n’oublions pas, pour nous déplacer aisément, que les transports en commun sont gratuits le week-end. En plus de la Cyclo station, sur le parvis de la Gare Nord qui propose plus de 600 places de stationnements, des appuis-vélos temporaires seront installés dans les rues avoisinantes.

Toutes et tous avec vous les jaunes et verts !