Un pacte de citoyenneté métropolitaine novateur et ambitieux !

Conseil métropolitain du 8 octobre  2021.
Intervention de Bassem Asseh, conseiller métropolitain, premier adjoint-au-maire de la ville de Nantes.

Seul le prononcé fait foi…

Madame la présidente, cher-e-s collègues,

Le pacte de citoyenneté, qui est proposé aujourd’hui à notre approbation, est inédit, ambitieux et va même au-delà des obligations réglementaires. Il confirme, notamment, le dialogue citoyen comme un principe d’action optimal et pérenne, tant pour la conduite que pour la transformation de l’action publique locale. Il nous permet aussi de passer un cap et de devenir une métropole véritablement citoyenne et participative.

Lire la suite de « Un pacte de citoyenneté métropolitaine novateur et ambitieux ! »

Abondement du Fonds métropolitain d’appui aux innovations en santé!

Conseil métropolitain du 29 juin 2021.
Intervention de Bassem Asseh, conseiller métropolitain, premier adjoint-au-maire de la ville de Nantes.

Seul le prononcé fait foi…

Depuis des mois, à Nantes, comme ailleurs dans le monde, nous vivons une époque que nous croyions réservée aux grandes crises épidémiques du moyen-âge et des premiers siècles des temps modernes.

Une pandémie virale sévère a remis en cause notre économie et notre manière de vivre. Elle a stoppé brutalement de nombreux échanges humains et matériels, comme elle nous a obligé à réfléchir à une autre organisation de notre société, de notre quotidien.

A Nantes, elle aura néanmoins permis de constater que nous savions, que nous pouvions résister au gros temps. Notamment grâce à notre pari d’accompagner, depuis de longues années, l’innovation dans plusieurs filières stratégiques.

Lire la suite de « Abondement du Fonds métropolitain d’appui aux innovations en santé! »

Nouvelles lignes de tram, Pont transformé. Une métropole des courtes distances!

Conseil métropolitain du 9 avril 2021.
Intervention de Bassem Asseh, conseiller métropolitain, premier adjoint-au-maire de la ville de Nantes.

Seul le prononcé fait foi…

Madame la présidente, cher-e-s collègues,

Depuis plus de trente ans, notre territoire a une longueur d’avance en matière de transports publics.

Première métropole de France à réintroduire le tramway en 1985, nous proposons aujourd’hui un réseau dense, intermodal et performant.

Comme, nous répondons à l’urgence climatique en faisant de nos déplacements quotidiens un acte responsable, au service de notre juste lutte contre l’émission de gaz à effet de serre, au service de la transition énergétique.

Lire la suite de « Nouvelles lignes de tram, Pont transformé. Une métropole des courtes distances! »

Vers un Pacte de Citoyenneté métropolitaine!

Conseil métropolitain du 12 février 2021.
Intervention de Bassem Asseh, conseiller métropolitain, premier adjoint-au-maire  de la ville de Nantes.

Avant l’été 2021, notre métropole aura un pacte de gouvernance qui définira le rôle de chacun : maires, élus métropolitains et élus municipaux.

Mais, elle aura aussi un pacte financier qui précisera  notre stratégie financière ô combien importante dans cette période de crises inédites.

Enfin, notre métropole va se doter d’un pacte de citoyenneté.

Lire la suite de « Vers un Pacte de Citoyenneté métropolitaine! »

Adapter nos déplacements aux exigences environnementales et sanitaires

Conseil métropolitain du vendredi 17 juillet 2020
Intervention de Bassem Asseh, conseiller métropolitain, premier adjoint-au maire de la ville de Nantes.


Madame la présidente, cher-e-s collègues,

Jusqu’en 2019, lorsque nous parlions de métropole résiliente, de métropole qui agit en faveur de la transition énergétique, nous pensions avant tout aux moyens de lutter contre le réchauffement climatique et de s’y adapter. Désormais, à partir de cette année, nous devons prendre en compte un nouvel aléa : le risque sanitaire. Toutes nos politiques publiques devront désormais envisager ce type de scénarios catastrophes. La propagation de Covid-19 doit nous amener à penser différemment notre territoire, nos activités et nos déplacements pour limiter le risque de transmission du virus.

Plus que jamais, nous devons envisager et prévoir l’exceptionnel, l’imprévisible et prendre conscience qu’un évènement, même rare, peut évidement se réaliser et même se reproduire. Plus que jamais nous avons besoin d’agilité dans tous nos domaines d’intervention.

Par exemple lors du confinement, dans les quartiers populaires nantais, les bénévoles, les conseils citoyens, les associations et les agents et services de la ville de Nantes et des élus — je pense en particulier à Aïcha Bassal — ont pu s’organiser, très vite, pour répondre à l’urgence sociale en distribuant des paniers alimentaires : 700 à 1000 ménages en bénéficient chaque semaine depuis le 30 mars.

Dans un domaine différent mai toujours dans les périodes de confinement et de dé-confinement nous avons aménagé des axes de circulation pour accueillir un nombre bien plus important de cyclistes et de piétons.
Aujourd’hui, l’heure est à la pérennisation de notre politique en matière de promotion du vélo et de la marche à pied. Et cette pérennisation, s’agissant des aménagements provisoires effectués durant le déconfinement, se fera après évaluation effectuée avec les citoyens : la citoyenneté dans notre métropole est active en phase de conception en amont de la réalisation des projets mais aussi en phase d’évaluation.

Avec ce projet de délibération, nous atteindrons à terme, une trentaine de voies cyclables sécurisées, en lien – bien sûr – avec les maires des communes concernées. Ces aménagements sécurisés s’ajouteront ainsi aux 586 kilomètres d’axes cyclables déjà existants à l’échelle de la Métropole.

Pour que cette transition des mobilités soit un succès, nous devons encourager et accompagner les changements de pratiques et offrir des garanties de sécurité aux usagers.
C’est pour cette raison que nous généraliserons progressivement la limitation de vitesse à 30 km/h sur Nantes (hors voies réservées aux transports en commun) ou offrirons 700 nouvelles places de stationnement vélo. Il s’agit ainsi de partager plus équitablement l’espace public selon les pratiques de mobilités.

Enfin, pour encourager les habitants et surtout les familles à s’équiper, nous avons mis en place une aide pour faire réparer son vélo (en plus de celle déjà offerte par l’État) et une participation allant jusqu’à 200€ pour l’achat d’un vélo électrique.

Madame la présidente, cher-e-s collègues, je souhaiterais pour conclure saluer l’implication exceptionnelle des agents de notre collectivité qui ont su s’adapter sur le terrain ou à leur domicile et continuer d’innover en temps de crise.

Nous devons considérer cette sortie de crise comme une opportunité, en continuant d’œuvrer pour une métropole sobre, qui agit dans la lutte contre les bouleversements climatiques et une métropole protectrice de notre santé.

C’est pourquoi, j’invite l’ensemble des membres de notre assemblée à voter en faveur de ce projet de délibération.

Madame la présidente, cher-e-s collègues, Je vous remercie.

Seul le prononcé fait foi