Tourisme de proximité. Fonds de concours en fonctionnement et en investissement

Madame la présidente, cher-e-s collègues,

Comme les autres élu-e-s du groupe SERDA, je me réjouis de ce projet de délibération qui pérennise un principe retenu lors du précédent mandat et mis en action dès octobre 2021.

Cette délibération découle du pacte que nous avons adopté en début de mandat et renforce notre démarche de « Faire métropole ». Il préserve l’identité propre de chaque commune, mais fait de celles-ci des atouts premiers de notre territoire, de notre identité métropolitaine.

Nantes, nous le savons toutes et tous, est une cité de caractère. Et le cœur de notre métropole propose une offre culturelle et touristique riche et foisonnante, comme, par exemples, le Musée d’arts, le château, l’éléphant et le carrousel des mondes marins, le musée Jules Verne et le planétarium, les œuvres pérennes du Voyage à Nantes…

Mais, la métropole de Nantes est surtout un territoire qui s’étire le long de l’estuaire, remonte vers la Loire amont, tutoie les vignobles, voit s’écouler l’Erdre – plus belle des rivières de France – et compte de bien jolies vallées comme celles de la Chézine ou du Cens. Autant de paysages, autant de lumières, autant d’atmosphères différentes.

Les fonds de concours que l’on nous propose d’attribuer, aujourd’hui, valorisent des sites et des parcours de proximité, accessibles gratuitement en transports en commun le week-end et pensés pour les mobilités douces, destinés autant aux touristes de passage qu’habitant-e-s de la métropole.

Une autre manière de découvrir l’histoire, le patrimoine ou encore la gastronomie de la métropole nantaise. La possibilité aussi, quand les moyens ne sont pas au rendez-vous, de s’évader momentanément et de se construire, comme les autres, son propre imaginaire.

Ils nous permettent de proposer une quinzaine – 17 exactement – d’autres petits voyages à Nantes, différents les uns des autres, bien souvent hors-du-temps et pourtant si proche de (chez) soi. Ces pas de coté continuent de révéler notre métropole comme un endroit où il fait bon vivre au quotidien.

De plus, ces fonds de concours, contribuent au développement d’un tourisme qui répond à plusieurs de nos préoccupations et recoupent bon nombre d’autres de nos politiques publiques :

– Valorisation de notre économie locale et protection patrimoniale de chacune de nos villes,

– Faire du tourisme un moteur de l’inclusion,

– Favoriser une consommation locale responsable,

– Renforcement de la mobilité durable, afin de s’inscrire dans la trajectoire neutralité carbone à 2050.

En juin dernier, Le territoire nantais s’est vu décerné le label Destination Innovante Durable. Il reconnait l’engagement de Johanna Rolland et de notre majorité politique en faveur d’un tourisme engagé, durable et de proximité, comme il salue notre démarche volontariste à ce sujet.

Le monde commence au coin de la rue. Et, à l’heure où la tentation du repli sur soi semble primer, il nous faut encourager nos concitoyens à sortir de leur quotidien, à aller à la rencontre de l’Autre. Notre offre de tourisme proche y participe.

Le Tourisme de proximité a une valeur sociale particulière. Elle autorise chacune, chacun, quelque soit son âge ou son lieu de résidence, ses origines culturelles ou bien sa profession, à prendre un risque, celui de découvrir l’Autre, celui de savoir qu’ailleurs, cela peut-être bien aussi !

Madame la Présidente, Cher-e-s collègues,

Je vous remercie.